Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Corneilla Cyclosport Catalan
  • : DECRIRE LA VIE DU CORNEILLA CYCLOSPORT CATALAN, LE 3C, CLUB DE COPAINS CYCLOSPORTIFS EN PAYS CATALAN ENCOURAGER,DEVELOPPER LA PRATIQUE DU CYCLISME CHEZ LES JEUNES.
  • Contact
13 août 2009 4 13 /08 /août /2009 07:24
L'Album photos du mont Tauch 2009 est arrivé ! à regarder LA avec gourmandise surtout lors d'une journée hivernale longue, froide, pluvieuse et triste....
 Merci à Jocelyne pour ces belles photos. Que du plaisir cette journée ( encore !!) 

A la prochaine
Phil

pffffff y'a de la pente.....
Partager cet article
Repost0
5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 07:44

Ce dimanche  "le 3C" était dans l'enfer ! l'enfer du mont Tauch

Nous étions 9 coureurs : Lolo, Jeremy, Philou, Esénio, Steph, Nico, Momo, Roro et Phil,  rejoints plus tard par les "supporters"  : Jocelyne, Nath, Fanfouinette, Manon, Sébastien, Luc "mon mari" et même la maman de Lolo venue encourager sa fillotte, soit un détachement  de 16 personnes en tout, pas mal non ?

Bon, sur cet enfer tout a été dit je crois, voir LA, puis encore LA et puis encore ICI. Mention particulière à ce dernier récit de Vincent, agrémenté de belles photos.

 

Cette année "ELLE" s'était invitée, vous savez LA TRAM !. Elle ne nous avait pas oublié. On la redoutait, car elle ajoute de l'enfer à l'enfer, et ce fût bien le cas. Il parait que çà a pas mal borduré...

Je dis il parait car, perso, sur cet enfer j'étais devant, j'étais derrière, j'étais tout seul pas à l'enterrement de ma grand-mère mais sur le petit circuit.

Seul en effet car après un départ normal, à fond, et alors que j'étais bien calé dans un groupe de niveau, j'ai été victime d'un saut de chaîne (encore!).

Bien sur arrêt !

Sauf que dans un "grande messe" cyclosportive vous savez bien qu’on est toujours repris par un autre groupe. Oui mais "'enfer" et "grande messe" ne font pas bon ménage pas vrai et  pour venir en enfer il n'y a pas pléthore de fidèles. Donc de grande messe nous étions plutôt aux Laudes, qui sont au matin ce que les vêpres sont au soir. Tous çà pour vous dire que nous n'étions pas très nombreux ( 211 classés sur le petit circuit et 81 sur le grand) et que de reprise par une autre groupe il n'y en eu pas !!

Résultat,  tout seul sur  80 kms des 84 du petit circuit.

Dans ces conditions difficile de vous narrer la course de mes petits camarades  pas vrai. Résultats et classement ci dessous vous en diront plus. A noter cependant que notre LOLO est ENCORE  sur le podium dans sa caté. Bien sur nous étions tous là pour la voir récompensée et l’applaudir sur le podium.
Steph, le moral dans les chausettes, échoue à 2 km de l'arrivée alors qu'il était bien placé victime, encore une fois, d'un coup de barre soudain, inattendue et inexpliqué. Maintenant il est urgent de consulter....

Le classement :

 

Place Nom Prénom Temps Moyenne Brevet Pl/cat

45 Soler Esenio 3h18'40 25.37 Or 12
66 Plancque Jérémy 3h25'30 24.53 Ag 25
76 Mairesse Robert 3h29'47 24.02 Or 6
134 Lebeaux Philippe 3h50'58 21.82 Bz 38
153 Tahor Mohamed 3h58'52 21.09 Bz 44
160 Millan Laurence 4h01'17 20.89 Ag 2
163 Maingot Philippe 4h02'08 20.81 Bz 31


A noter que le vainqueur du petit parcours, Hugo DRECHOU, Juniors 2eme année est notre grand espoir de VTT puiqu'il fait partie de l'élite nationale et internationale avec une victoire en coupe du monde. Il est licencié FFC  au « 3C » mais pas le nôtre,  là il s’agit du Cami Calent Catala de Céret. Dommage...
Bravo aussi à Jean Phi Hidalgo du CC Rivesaltes, vous savez les "grenouilles",qui fait second du grand circuit dans le même temps que le vainqueur…

 

A souligner aussi la belle participation de nombreux clubs de notre département, c’est bien,  dont beaucoup de club vététistes et même triathloniens.

 

CORNEILLA CYCLOSPORT CATALAN

CAMI CALENT CATALA

VTT PYRENEES CATALANES

C.C.RIVESALTES

VTT THUIR

AQUASPORT ST CYPRIEN

A.S.TRI CATALAN

CYCLO ST CYPRIEN

V.C.VALLESPIR

C.C.THEZA

A.C.ESCALQUENS

A.R.C.PERPIGNAN

S.C.PERPIGNAN

TRIOX ST CYPRIEN

PYRENEES CATALANES

 

A la prochaine…

 

Phil


 

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 06:23

Cette "Ariégeoise" 2009 aura été marquée par « l’histoire des chaussettes ». Décidément  on ne s’en sort pas sauf que là il ne s’agit pas de fraude électorale ! Mais alors de quoi s’agit-il ?

 

Samedi 27 juin.06h05 du coté de Tarascon sur Ariège (09)  Je me trouve au retrait des dossards de l’ARIEGEOISE. Pas grand monde si tôt. Personne même. Normal çà ouvre à 06H30 Je suis parti tôt de Corneilla, à 03h30 car, sur l’itinéraire, çà « virole » pas mal. Steph, Esenio et Lolo sont partis eux la veille. Robert et Alain, initialement partant, ont déclaré forfait, dommage pour eux et notre challenge Sud EcoTour qui du coup tombe à l’eau.

 

Au programme de cette Ariégeoise 2009 « LA MOUTAGNOLE » 110 km 2500 m de dénivelé, les cols du port de l’Ers et d’Agnés à grimper (tous les  deux  col de1ère catégorie) .

 

06h30, j’ai mon dossard. A partir de cet instant, le jeu consiste à rejoindre en voiture Auzat, ligne d’arrivée,  à  20 km du départ, poser la voiture, s’équiper et rejoindre la ligne de départ à Tarascon en vélo où je dois retrouver les copains.

 

07h15 le portable sonne. C’est Steph. Au son de sa voix, je sens que ça cloche. La raison : il  pleut à seau sur  Foix. Pas ici !! Le ciel est même bien dégagé pourtant il n’y a pas loin. Il semble rassuré, il semble…

 

07h30 je quitte Auzat et déboule (çà descend) vers la ligne de départ. Je retrouve « les furieux ». On dirait qu’ils viennent d’un enterrement., mines fatiguées, frigorifiés,  se demandant même s’ils vont prendre le départ vu les conditions météo. Ils ont du subir un ouragan sur Foix c’est pas possible. J’ai beau indiquer que sur Auzat c’est grand bleu et que çà se découvre ils me regardent d’un drôle d’air. Moi aussi d’ailleurs ! Quelque chose cloche au niveau des chaussures de Steph et Esénio….

 

J’ai quand même droit à un petit café de bienvenue et on part s’échauffer. Marqués, voir traumatisés par les conditions déjà évoquées Esénio et Lolo sont couverts comme pour une cyclosportive en Alaska. Bien sur ils s’en rendent compte : qu’est ce que je fais ? je débâche complètement ? Un peu ? Beaucoup ? Qu’es ce que t’en penses ? J’hésite ? Je sais ne pas ect… bref heureusement ils débâchent. Ils ne le regretteront pas.

 

Bon sang mais c’est bien çà ! Je savais bien que çà clochait !! Steph à une chaussette rose fluo à un pied et jaune pétard à l’autre. Mais c’est pas tout, Esénio  aussi. C’est grave !!  La veille ils ont acheté ces magnifiques socquettes au village expo, ne sachant lesquelles  enfiler, ils ont choisi de na pas choisir….conclusion chacun à la jambe de l’autre, on verra bien le résultat dans les 10% du port de l’Ers et du Col d’Agnès pas vrai ?

 

Nous sommes plus de 2200, sur le ligne de départ de cette « Moutagnole » Oui oui 2200 c’est pas une faute de frappe. « L’Ariégeoise » se classe, en nombre de participants, en 3ème ou 4ème position des cyclosportives organisées dans notre beau Pays.

 

C’est parti. Vu le programme on a décidé de démarrer cool, enfin presque…Dés le départ la route monte en faux plat jusqu’à Vicdessos. Nous sommes tous les quatre. Esenio est devant, il « envoie » pas mal. Un moment il se retourne et demande à Steph : « Il est là l’ancêtre ? »  Ben oui il est là ! il suit et il est pas sourd !!! espèce de jeune gringalet.

 

On tourne à droite, et c’est parti on attaque le port de l’Ers. Longue montée de 12 km, pourcentage moyen de  7,5 et maxi de 11 quand même…L’avantage d’être si nombreux c’est que l’on est jamais seul. Mon « indicateur de forme » me signale que çà va :  je double davantage que l’on ne me double. Pas la peine de vous précipiter chez votre vélociste pour en acheter un, un « indicateur de forme » normalement vous en avez déjà un !!! Vous n’en avez pas ? Ben restez couché c’est mieux. Celui de Steph et Esénio fonctionne mieux que le mien  je ne les reverrais qu’a l’arrivée

 

Le port de l’Ers franchi belle descente jusqu'à Massat. Ensuite grande partie de manivelles dans un bon groupe qui « envoie » super bien, en compagnie d’une « grenouille » du CC Rivesaltes, qui se reconnaîtra quand je vous aurais dit qu’il avait un beau tatouage bariolé au niveau du mollet. J’aime ces moments là, où les mains en bas du guidon, bien calé sur son vélo, bien à l’abri, on fonce jusqu’à  tutoyer, parfois, les 60 km/h.  Là, un impératif , rester vigilant bien sur, un simple écart d’un autre coureur et c’est la cata. Mais ressentir la force et la puissance du groupe c’est un super moment vous trouvez pas ?

 

Nous voilà à Kercabanac, toujours en Ariège hein pas en Bretagne, au km 59, autant dire à mi parcours. Là route s’élève doucement, doucement…. jusqu’au pied « d’Agnés ».  J’ignore si c’est une dame ou une demoiselle « Agnés »  mais toujours est-il qu’elle a un beau pied, elle doit chausser du 8 ou 9 %, ce qui fait dire à certains autour de moi qu’elle n’est pas facile à grimper « Agnès » !! pffffffff vraiment…..

 

Il fait chaud, très chaud  je commence à lorgner sur le coté pour voir  si ne coule pas un petit ruisseau. Soudain une fontaine, bien sur me voilà allonger dessous, pffff çà fait trop de bien et ça ravigote autant qu’une piquouse d’EPO, enfin je suppose….. « Agnès » dans sa deuxième partie se faut plus docile. Je franchis le sommet fatigué quand même, mais çà sent l’écurie. Une belle petite descente et l’on remonte vers le sommet de port de l’Ers franchit tout à l’heure. De là çà déboule jusqu’à Auzat. Mon « indicateur de forme » me dit que c’est tout bon. C’est que du plaisir dans cette descente vers l’arrivée. La vitesse est grisante, proportionnelle à la difficulté de la montée réalisée dans l’autre sens ce matin

 

12h10 je franchis la ligne d’arrivée. Steph et Esénio l’on fait 10 minutes avant moi. Lolo le fera 10 minutes à peine après moi. Pffff  sont « indicateur de forme » a du bien fonctionner

 

Direction le repas ? Que du plaisir là encore. Mais on attend Lolo. On attend… On attend… Bien sur éternel féminin, la voilà qui arrive douchée et pomponnée avec une jolie petit décolleté..

 

Que du plaisir encore lorsqu’on se retrouve tous, Jocelyne, Nath, Lolo, Elodie, Nico, Sébastien, Luc Mon Mari, Steph, Esénio et l’Ancêtre, autour d’une bière bien blonde et bien fraiche du coté de ligne de départ.

 

C’est pour  ces moments là, douleur, plaisirs, fatigue, doute, forme,  tous ressentis au cours de la même épreuve ( si si c'est possible) que le vélo on l’aime non ?
Quand à nos résultats ben pas trop mal je trouve, nous sommes tous les quatre dans le premiers tiers du classement, tous brevet d’or et surtout LOLO qui fait première dans sa caté sur 32 féminines classées !! vavavoummmmm

 

Steph en  4h31- scratch 411/2092 - Caté 146/661 Or
Esénio en 4h31 - scratch 412/2092 - Caté 147/661 Or
Phil en  4h41 - scratch 528/2092 - Caté 95/551 Or

Lolo en 04H52 – scratch 723/2092 -  Caté 1/32 Or


Si le coeur vous en dit jetez voir un oeil  sur l'album photo de cette belle journée, là à gauche 

 


A la prochaine hein ? C’est le 2 août  on a rendez vous avec le diable du coté du Mont Tauch !


Phil 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                       

Partager cet article
Repost0
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 05:45

Me voilà devant « clavier » et son pote « écran » pour leur parler de « LA CIGALE » qui a chanté ce dimanche 3 mai du Coté de LUNEL.

 

Par où commencer sans trop se répéter, car c’est vrai nos épreuves se ressemblent mais il se passe toujours quelque chose la preuve…...

 

Là c’est Chipounette, autrement nommée Jocelyne, qui nous l‘a joue Grand Reporter de Paris Match. Elle mitraille, avec son compact numérique, tout ce qui bouge. Gardez le pour vous mais il se dit qu’elle à déposé un CV chez Yann Arthus-Bertrand et  qu’elle préparerait, à cet effet, un story-board ou press-book et donc le flash chauffe….

 

Justement  çà tombe bien au sujet de press-book. Voilà que notre lolo nous la joue elle, mannequin célèbre genre Eva Herzigova en nous sortant un maillot cycliste froufroutant haute couture, avec bien entendu cuissard assorti et petite socquette itou  SVP. Nous, rustre que nous sommes, nous nous offusquons de ne pas voir le maillot du club préféré à ces falbalas. La contrevenante nous rétorque, avec aplomb l’effrontée, qu’elle ne pense pas faire aujourd’hui de podium et que dans ces conditions elle se fait  un petit plaisir d’élégance. C’est ce qu’on doit appeler l’éternel féminin non ?

 

Bon et si on parlait vélo ?

 

Comme d’habitude il y a eu le lever à l’aurore, la préparation, la route, parfois un peu longue. Les retrouvailles avec les copines et copains, l échauffement et la tension qui monte petit à petit  en même temps que s’approche l’heure du départ

 

Et ce départ, toujours violent. Violent, car le corps souffre, les cuises brûlent, le cœur s’affole, le souffle manque. Violent,  car il y a danger. Cette masse de cyclistes qui ne pense qu’à rester le plus longtemps possible dans le groupe quitte à prendre tous les risques. J’ai vu Esénio, qui a bien failli en être victime de cette violence, ouf c’est passé très très prés !

 

Au gré du parcours on se retrouve les uns les autres Esénio toujours à l’aise et fringant devant, voilà Roro qui remonte, puis c’est Alain toujours puissant et Steph qui vient se placer devant pour faire sa part de travail, çà grimpe le groupe s’étire çà pioche jusqu’au sommet, ne rien lâcher ouf çà y est la difficulté est passée il faut envoyer pour recoller

Le temps passe, la distance s’allonge en même temps que le peloton. Je ne vois plus Steph

Pourquoi ?

Un saut de chaîne je dois m’arrêter pour réparer et me retrouver seul, moment de solitude alors que tout allait si bien. Toujours pas de Steph. Je repars au loin j’aperçois Alain. Il faut que je recolle, un groupe m’aspire, il m’y aidera.

 

Roro est arrêter à son tour sur le bas coté, il a crevé. Il fait signe que çà va.

 

Je sens que le groupe dans lequel Alain et moi nous nous trouvons y emmène velu, vavavoum. C’est un régal, le compteur frise parfois le 50 km/h. dans ces conditions je me maintiens à l’avant, le groupe est important si çà chute  il y aurait des dégâts… Dans les traversées de village, y’a du monde, les gens applaudissent, c’est grisant. Oublié ma galère de la Pingeon… Dans  le final de Lunel-Viel on est à fond chacun essaye de se placer pour le sprint, le public nous encourage, applaudit, et me donne la chair de poule. Alain est lui aussi remonté, normal il a une carte à jouer, il est trop puissant, il devrait envoyer les watts, là maintenant !!! Trop tard il a un peu tardé, celui là quand il a tout à droite quelle puissance c’est impressionnant.

Voilà, on retrouve Esenio qui nous a mis 7 minutes dans la vue , et la reporter à Paris Match. Elle est catastrophée. Envolé le  story-board ou le press-book, car dans l’émotion de voir LUC LEBLANC lui faire un grand sourire prometteur… prise de tremblements, elle a appuyé sur le bouton de son appareil photo qui ne fallait pas et delete plus rien, la carte mémoire est vide !!! Le Cv pour Yann attendra un peu pas vrai ?

 

Steph arrive avec Roro. Il a chuté  « dans l’herbe » sans gravité et rejoint  Roro qui réparait. Ils sont rentrer ensemble. Arrive notre Lolo dans son ensemble haute couture. On voit bien que les mecs qui l’entourent n’en ont pas l’habitude de tant d’élégance. pfffffffff  un peu rustre ces garçons Non ?

 

Allez c’était, encore une fois une super journée et vive le vélo

 

A la prochaine pas vrai
Phil


Voici notre classement sur le 104 km et aussi l'album photos là à gauche

Sur 403 coureurs classés :

- 66ème ESENIO,  - 11ème dans sa caté sur 59,  - 35,74 km/h
- 106ème ALAIN,    - 5ème dans sa caté sur 40,    - 34,40 km/h
- 118ème PHIL,      - 6ème dans sa caté sur 40 ,   - 34,39 km/h
- 224ème STEPH,  - 49ème dans sa caté sur 72,  - 31,68 km/h
- 230ème RORO,   - 24ème dans sa caté sur 59,  - 31,67 km/h
- 248 ème LOLO,   - 6ème dans sa caté sur 16,     - 31,68 km/h

Tout le classement en détail







toutes les photos dans l'album LA CIGALE

Partager cet article
Repost0
7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 06:00

Petit préambule : dans un article récent je disais au sujet de la Pingeon " d'autres infos et des photos dimanche soir ou lundi en fonction de l'état du rédacteur". Les infos les voila sauf que nous sommes mardi...

Coucou revoilà « la Pingeon ».

 

Cette Pingeon, bien que se déroulant aprés la « spéciale » de Montagnac, marque le vrai début de la saison cyclo. Pour nous c’est une fête. Nous sommes heureux de nous y retrouver. D’abord nos « Nanas » y viennent, puis à l’issue c’est toujours un grand plaisir de tous se réunir au repas pantagruélique. D’abord parce qu’en général celui des organisateurs est pas mal ( une peu en baisse cette année par rapport à l’an dernier) et puis cerise sur le dessert Nath et Fanfouinette en rajoutent un peu : Flan et bunyetes  ( bunyetes ? spécialitée Catalane voir LA ) et moelleux au chocolat. En principe dans une cyclo on se dit qu’on va perdre du poids, objectif ultime du cycliste pour mieux grimper pas vrai ? ben pas nous !!! sur ce coup là du moins….

 

Bon on est pas là pour parler cuisine mais vélo revenons donc au sujet.

 

La PINGEON c’est une tradition au 3 C. Conformément à la coutume certains partent la veille d’autres le jour même et tous se retrouvent au bungalow des premiers pour le café et se préparer. Donc idem cette pour année.

Sont partis la veille Esénio et sa Chipounette, Steph, Jérem et Philou. Sont partis le jour même à 6 heures ( calculez vous même l’heure du lever, y’à 160 km à faire et les heures de départ plus bas) Phil et Lolo, Roro et Alain.

Bon au final combien sommes t-on ? 8 non ? c’est çà recomptez voir : Esénio, Steph Jérem, Philou ? Roro, Alain et Phil ceux la sur le grand parcours 146 km, et notre Lolo Tresse Blonde sur le 87 km.

 

Lolo part en premier à 8h30 ! On y est tous pour l’encourager. Là voilà partie…Beaucoup de monde sur ce circuit.

 

Ensuite pour le 146 km, les départs sont décalés par catégories d’ages. Les vétérans et féminines à  09h00,  puis ensuite, des moins jeunes au plus jeunes : 09h04- 09h08 - 09h12. Ceux là je les appelle les jeunes loups aux fesses maigres considérant qu’ils ont les fesses de leur ages et qu’ils sont morts de faim tellement les km ils les avalent vitesse grand V.

 

Donc après Lolo c’est au tour de Roro, Alain et moi. Départ cool, relativement cool. Tout bien jusqu’au pied du col de vent et là pour moi le début du pas bien. Normal suite à une bonne bronchite  qui se trouvait bien avec moi, notre relation ayant durée un mois, je n’ai pas roulé depuis le 8 mars.Conséquence : résultats conforment aux prévisions comme dirait JP Gaillard en direct de la bourse de Paris. Roro et Alain ? je ne reverrais plus ces deux fusées. Mon objectif cependant, atteindre le sommet du col de Vent avant que les jeunes loups ne me rattrapent. Raté, ils m’avalent au ¾ du col, y compris l’aigle de Tolède (Esénio) qui lui  n’est plus un jeune loup mais a les fesses maigres, allez comprendre !

Juste au sommet Steph me rejoint,  Philou aussi. Manque Jeremy. Il nous dira que dans la montée il a été retardé par quelques féminines. Cà ne nous regarde pas, même si cà nous intéresse un peu quand même…

 

C’est une tradition aussi à La PINGEON après le col du vent,  le plateau du Larzac. Belle et large route en montagnes russes qui peut être redoutable si la tram est présente. Cette année elle est là, elle est ici chez elle, elle est toujours là. Mais douce, gênante certes mais bon çà va. Moi je suis « à la rue » pas sur la route. Heureusement Esénio "n’offre son corps" en coupe vent mais comme il est épais comme une feuille de cigarette çà ne m’aide qu’un peu. Vu mon état  il me faudrait un Sumo pour bien m’abriter. Un Sumo, en vélo sur la plateaux du Larzac, y’en a pas des masses on est bien d’accord ? Jerem et Spteh font demi tour pour revenir et organiser le remorquage.... J’entends le cerveau du gars qui est derrière moi qui dit à son propriétaire : « t’as vu ce club !! les autres font demi tour pour aider celui qui est à la ramasse pas mal non ? »  il a fait oui de la tête si si j'ai bien vu !

Ouf voilà le Caylar, c’est la fin du Larzac on le quitte par la gauche et c’est le ravito. En principe on ne s’y arrête pas. Moi aujourd’hui oui !! Mes 3 copains eux continuent. Là j’avise une assiette de gruyère et de pruneaux, par décence je n’en dirais pas plus…

C’est reparti, je suis maintenant seul. Le moindre raidillon c’est l’Alpe d’Huez, rien dans les jambes. Dans ces conditions où est le plaisir. Je ne lâcherais pas car je sais qu’à l’arrivée, comme c'est la tradition, tous attendent le dernier. En principe il n'est jamais trés loin des autres, sauf que là.....


A Ceilhe à gauche et c’est la vallée de l’Orb et le lac du Sallagou, là le vent est tombé et la route est belle, en légère descente. Paysage magnifique. Cà « tricote » un peu mieux, mais je ne vois personne. Je me demande un moment si je ne suis pas le dernier de la Pingeon 2009, quelle débacle !! Au  deuxième ravitaillement je me rends compte que non. Pour être sur que j’aurais des concurrents derrière moi je ne m’y arrête pas…(Au vue des résultats ci dessous j'ai bien fait !!)

Rien à signaler jusqu'à l’arrivée, si, des coups de mieux, des coups de pas bien mais çà amis cyclistes vous connaissez pas besoin d’en faire un fromage.

 

Je vois, enfin, le boudin de la ligne d’arrivée et « ils » sont là !!! Je franchis brillamment cette ligne 45 minutes après eux, sous des ovations qui interpellent le public. Du coup le speaker est bien obligé d’indiquer que ce n° 105 qui en termine sous une telle bronca est un certain Philippe du Corneilla Cyclosport Catalan.

 

Je ne dirais rien sur la descente du vélo, laborieuse. Un p’ti coup de gant de toilette et direction  le repas convivial. Convivial il le fut, conforme à la tradition, là pas de surprise. Des copains de l’Aqua Sport de St Cyprien se joignent à nous. Vu aussi les copains  « grenouille » du CC Rivesaltes Anthoy, Arnaud, Nadége, Augustin. Ils sont frais, eux, comme des gardons…

 

On se quitte comme à regrets et retour. Là c’est ma Fanfouinette qui prend le volant. Lolo est chef de bord ; moi je suis derrière dans le Picasso bien au centre pour bien allonger les gambettes qui par moment seraient bien tentées de me faire goûter aux crampes. Je préfère le bougnettes….

 

A la prochaine Hein, c’est la Cigale à LUNEL en mai. Y'a des Sumos par là bas ?


A la prochaine

Phil

 

PS : Y’a longtemps longtemps dans un désert, le désert de Judée je crois, un mec barbu et chevelu aurait dit à ses copains  : « les premiers seront les derniers et les derniers seront les premiers ».( l’histoire ne dit pas si ses copains faisaient du vélo)
Belle idée ! Donc si  on écoute ce mec voici le VRAI classement de la Pingeon 2009 :

 

sur le 87 km :
LOLO en 03h08 scratch 281/381 caté 5, rate le podium de peu. Elle y sera à la Cigale
sur le 146 km :

1er Phil en 06h03 scratch 387/393 caté 44

2ème Steph en 05h23 scratch 342/393 caté 64

3ème Jerem en 05h23 scratch 341/393 caté 57

4ème Esénio en 05h23 scratch 340/393 caté 65

5ème Philou en 05h19 scratch 331/393 caté 61

6ème Roro en 04h44 scratch 176/393 caté 16

7èmr Alain en 04h43 scratch 168/393 caté 17

bravo à Philou qui pour çà première cyclosportive 1° débute par 145 km et 2° se comporte trés honorablement surtout que, dixit le Philou : "j'ai passé mon temps à vous attendre"....


AU DEPART DU 146- LOLO EST DEJA PARTIE

LES EFFETS DU SOLEIL

PAS DE STRESS AVANT LE DEPART

PHIL ENCORE FRAIS

ON AIME CE MOMENT LA

Partager cet article
Repost0
20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 15:00
Ce titre, un peu macabre, n'est pas de moi mais d'Olivier un blogeur cyclosportif lui aussi . Il vient de publier sur son blog une analyse trés décortiquée sur  notre comportement avant, pendant et aprés une  cyclosportive.
Je m'y suis vu !!!

Jetez voir une oeil sur cet article, voir si vous vous y voyez

http://cyclosport.over-blog.org/article-28632203.html


Alors vous vous y êtes vus ? moi je vous ai vu, donc vous avez du me voir...

Bon... à la prochaine
Phil


Partager cet article
Repost0
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 07:01

Pas facile de faire le p’ti compte rendu d’une cyclosportive quand on y était pas, comprenez vous , voir ici mon petit mot d’excuse  : une bonne crève .

Même si il n’y avait pas eu la crève il y aurait eu AXEL, donc pas de regrets.

 

Donc, dimanche soir et lundi le portable a fonctionné. Une seule question : « alors comment c’était ? »

 

Globalement de l’avis de tous çà a été dur à cause 1° du vent, souvent fort et défavorable et 2° d’un circuit « casse pattes ».

 

Ils étaient 7 courageux du 3C à avoir fait le déplacement jusqu’à MONTAGNAC dans le 34 pour cette « spéciale », la première cyclosportive de la saison 2009. Il y avait: Lolo tresse blonde, Stéphane, Esénio, Alain, Fi, Roro et Guy sans oublier les accompagnateurs, la toujours fidèle Jocelyne et Luc « mon mari » comme dit Lolo. Au menu un seul parcours de 108 kms.

 

La parole à ceux qui y étaient :

 

Steph au micro de Gérard Holtz  dans Stade 2 :

 

« Bonsoir à tous, cette Montagnac est chouette, beau parcours vallonné, pas facile tout de même surtout avec ce foutu VENT. Pour ma part mauvaise journée, rien dans les pattes, respiration difficile. Que ce passe t-il ? Résultat des courses tombé ce matin BRONCHITE, la poisse !!

Mais bon voilà mon temps : 04h06, 120ème

Guy, 03h40

Robert, 03h44 et 2ème dans sa catégorie

Alain 03h55

Esènio 04h07 ( me voyant en difficulté , il n' a pas hésiter a mettre les freins et faire les trois tour avec moi, et Nadège s' est jointe a nous .) MERCI

Lolo 04h42.

 

Et maintenant Jocelyne au micro de Mireille Dumas  dans l’émission « vie privée vie publique » sur France 3
« Coucou les roses et bleus !
Qu'est ce qu'on étaient beaux dimanche même s 'il n'y a pas eu de résultats sauf pour Robert, journée agréable malgré le vent. Félicitations à notre Lolo national qui a fait preuve d 'un sacré courage pour terminer cette course toute seule. Plein de grenouilles étaient là pour faire honneur à notre département. Bravo à Francois des grenouilles sacré résultat On espère qu’ Arnaud s'est bien remis de ses crampes »

 

La parole à l’organisateur sur son site :

« Le nom de l'épreuve avait été choisi  pour informer les participants qu'il s'agissait d'un compromis entre une cyclosportive et une course, or, à entendre les commentaires des participants à l'arrivée et en observant leurs visages blanchis par le sel, le doute n'était plus permis concernant la difficulté de cette épreuve de début de saison ».

 

La parole à Phil face à son clavier d’ordinateur : « Mention à notre Lolo, peut-être un peu à court de forme suite à sa fracture de la clavicule et qui a « sauté » relativement tôt, mais qui malgré tout a tenu à boucler les 108 km seule !!! avec le vent pour compagnon. Enfin « FI », lui aussi surpris par une panne de courant et qui a préféré débrancher avant de faire sauter un plomb. »

 

La prochaine c’est « la Pingeon » presque dans le même coin le 5 avril…Vous croyez, vous que les intervieweurs de la télé seront encore là ?

 

Alors à la prochaine pas vrai !

Phil 

 

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2008 6 01 /11 /novembre /2008 07:03

Ci dessous notre bilan 2008 pas mal  pour un p'tit club non ? Voir les commentaires qui s'y rattachent dans la catégorie "nos cyclosportives" ou "nos sorties d'entrainement"

ACTIVITES DU "3C" (Corneilla Cyclosport Catalan) en 2008 :


LA ROGER PINGEON à GIGNAC (34) 6/04/2008
146 Km

349 à l’arrivée

Nom Prénom Scratch Vitesse brevet
Soler Esenio 53 33.06 Or
Vinet Stéphane 133 31.33 Or
Mairesse Robert 150 29.87 Or
Maingot Philippe 204 28.89 Or
Benaige Jean-Michel 309 26.30 Bronze
87 Km 329 à l’arrivée
Nom Prénom Scratch Vitesse Brevet
Hoet Chantal 294 25,51 Bronze
Lemaire Frédéric 295 25,51 Bronze

LA CIGALE « Luc Leblanc » à LUNEL (34) 3/05/2008

406 à l’arrivée

Nom Prénom Scratch Vitesse Brevet
Vinet Stéphane 172 35,29 Or
Lemaire Frédéric 359 28,42
Hoet Chantal 360 28,42

TERRA DE REMENCES (Espagne)  11/05/2008

 1203 à l’arrivée


Nom Prénom Scratch Vitesse Brevet
Maingot Philippe 61 34,06 Or, second dans sa caté
Vinet Stéphane 83 33,91 Or
Mairesse Robert 91 33,83 Or, troisième dans sa caté

 

CHAMPIONNATS BI-DEPARTEMENTAUX AUDE ET PYRENEES ORIENTALES A TAUTAVEL (66) 18/05/2008

   

Seniors B

3ème  BAZARD Nicolas 3C à 3mn 3s

Vétérans A

8ème  LEMAIRE HUE Frédéric 3C à 25mn 12s

L’ARIEGEOISE à FOIX ( 09)  28/06/2008

1943 à l’arrivée


Nom Prénom Scratch Temps Brevet
Soler Esenio 72 4,13,52
Maingot Philippe 265 4;42;55 Or
Vinet Stéphane 403 4;55;46 Or
Mairesse Robert 405 4;56;17 Or


CHAMPIONNAT REGIONAUX UFOLEP à MONTPINS (66) 8/06/2008


- Féminines 1 participant ( 5 tours)
Hoet Chantal 1;19;20
- Vétérans A 15 participants ( 8 tours)
7 Soler Esenio 1;48;49
9 Vinet Stéphane 1;55;43
- Vétérans B 18 participants ( 6 tours)
10 Mairesse Robert 1;37;55
11 Maingot Philippe 1;39;07

 

LES GOGES A BANYOLES (Espagne) le 05/07/2008


Mairesse Robert 41eme au scratch et 2ème dans sa categorie


L’ENFER DU MONT TAUCH à TUCHAN (11) 27/07/2008

 203 à l’arrivée

Nom Prénom Scratch Vitesse Brevet
Soler Esenio 37 27.06 Or
Gautier Rémy 81 24.62 Or
Maingot Philippe 107 23.67 Argent
Vinet Stéphane 108 23.66 Argent

LA LAURENT JALABERT  à  MAZAMET (81)24/08/2008

508 à l’arrivée


Nom Prénom Scratch Vitesse
Vinet Stéphane 254 25,44
Benaige Jean-Michel 281 24,8

LES BOSSES DU 13 à MARSEILLE (13) 14 /09/2008

 621 à l'arrivée


Nom Prénom Scratch vitesse brevet
Vinet Stéphane 258 27.33 or

LA GENTLEMEN DE MONTNER (66)

54 équipes de 2 coureurs.

12ème  :  Esénio SOLER / Nicolas BAZARD : 30’28’’ soit 38,24 km/h

21ème  :  Rémi GAUTHIER / Jean michel BENAIGES  en 31’21’’ soit 37,2 km/h

26ème  :  Robert MAIRESSE / Philippe MAINGOT en 32’ 12’’ soit 36,4 km/h.

1er en catégorie H

34ème  :  Stéphane VINET / Arnaud COMBE en 33’ 50’’ soit 34,5 km/h

49ème   :  Laurence MILLAN / Luc MILLAN en 36’43 » » soit 31,8 km/h

 

Randonnée FFCT

 

Dimanche 13 juillet 2008 : Randonnée Mar y Monts à Arglès sur mer (66)

Diamche 7 septembre 2008 : Randonnée Philippe Cassado à St ESTEVE (66)

 

 

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2008 1 13 /10 /octobre /2008 06:24

Apres quelques recherches gentlemen serait le pluriel de gentleman ! Bon ok donc y sont 2 au moins. En poussant plus loin le dico me dit que ces mecs là seraient aussi des gentilshommes, des hommes distingués.

 

Donc à la « gentlemen de Montner » ce dimanche 12 octobre 2008  des hommes bien élevés et distingués des gentilshommes quoi, y’en avaient bien une centaine !! Pas que des hommes d’ailleurs des féminines aussi, et les « furieux » en faisaient parti. Ben quoi ! c’est quoi ce sourire au coin des lèvres ? on peut-être « furieux » et gentilshommes non !

 

Une « gentlemen » c’est donc 2 gentlemans, si possible un plus âgé que l’autre et qui vont devoir faire une course d’équipe en vélo dans une épreuve de contre la montre. Cà y est vous y êtes ?

 

Voici donc les «  gentilshommes furieux »  de cette gentlemen et les « équipages » qu’ils avaient constitués

 

Le conte Esénio SOLER et le dauphin Nicolas BAZARD 

Le duc Rémi GAUTHIER et le vicomte Jean Michel BENAIGES 

Le marquis  Robert MAIRESSE  et le baron Philippe MAINGOT

L’archudic  Stéphane VINET et le trouvère Arnaud COMBE

La princessse  Laurence MILLAN et son écuyer Luc MILLAN

 

Pfffffffffff ça calme çà hein !!! que des gentilshommes.

 

Mais gentilshommes ou pas,  distingués ou non y’a un chrono à faire et faudra bien y appuyer sur les pédales et le plus fort possible sinon ya qu’a rester à la maison.

 

Une circuit sympa, pas trop difficile voir roulant, une bonne organisation, des gentes et damoiseaux forts agréables, nos damoiselles Jocelyne, Nathalie, Cécilia et Fanfouinette au diapason, un temps calme doux et sans vent  et voilà comme  passer une bonne journée, d’autant qu’après la proclamation des résultats et remises de trophées aux  papys, le marquis et le baron, pour leur 1ère place dans leur catégorie ripailles et cruches de vin furent ordonnées chez…. le chinois du coin !!

 

Résultats de la joute :

 

54 équipes de 2 coureurs classés.

 

Les 1er  19,5 km en 27’27’’ soit 42,6 km/h, pfffffffff !!!

 

Les «  gentilshommes furieux » :

 

12ème  :  Esénio SOLER / Nicolas BAZARD : 30’28’’ soit 38,24 km/h

21ème  :  Rémi GAUTHIER / Jean michel BENAIGES  en 31’21’’ soit 37,2 km/h

26ème  :  Robert MAIRESSE / Philippe MAINGOT en 32’ 12’’ soit 36,4 km/h.  1er en catégorie H

34ème  :  Stéphane VINET / Arnaud COMBE en 33’ 50’’ soit 34,5 km/h

49ème   :   Laurence MILLAN / Luc MILLAN en 36’43 » » soit 31,8 km/h

 

Cette Course était la dernière de l’année 2008, vive 2009 et ses promesses !!














 

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2008 4 18 /09 /septembre /2008 06:31

Sympa et conviviale, c'est la tendance sur ces Bosses du 13/09/2008. Les nouveaux aménagements départ-arrivée choisis en 2007 dans la faculté des sciences de Luminy ont été maintenus et, sauf la pelouse du stade quand il fait très beau, chacun a trouvé sa place, que ce soit pour les parkings, les douches ou la restauration, comme toujours simple et efficace.

Les craintes des organisateurs liées au mistral qui soufflait très fort samedi se sont estompées dimanche. Du mistral, il y en avait mais sans danger et, comme souvent, il soufflait plus fort pour les derniers que pour ceux qui passaient moins de temps sur le vélo. Mi-septembre oblige, pas mal de coureurs avaient déjà choisi de défiler en mode automne-hiver, corsaire et manchettes/maillots manches longues. C'est certain que pour bronzer dimanche, il y avait mieux comme endroit.

A part ça, le départ des Bosses du 13, c'est toujours un peu pareil. Sortir du sas comme on peut, enchaîner avec la descente vers le pied de la Gineste, monter à fond et jouer des coudes car chaque parcours a ses spécificités. Mais il s'agit d'être à bloc pour rester dans les bons paquets, sans compter que les passages en zone urbaine rendent la course plus banzaï. Bref, vous l'aurez compris, les Bosses, tant qu'on n'a pas atteint Gémenos et les bifurcations, c'est plutôt les boxes du 13 !

Malgré tout, tous les coups ne sont pas permis heureusement. Plus de 400 bénévoles, des forces de police dans tous les villages traversés, aucun carrefour n'est oublié et c'est un vrai challenge que doit relever le Vélo Club La Pomme pour avoir le sourire de tous les participants à l'arrivée comme fruit de cette stratégie. En effet, le règlement et le rappel au micro au départ sont formels, respect du Code de la route, port du casque, et à l'arrivée, force est de constater que chacun a respecté les règles et permis que l'organisation apprécie aussi son après-course.

 

1040 classés sur le 94 kilomètres, 621 sur le 136 kilomètres, et 287 sur le 151 kilomètres, sans compter les cyclotouristes qui ont choisi le parcours 94 kilomètres comme balade dominicale. Deux tendances à la baisse cette année, d'abord, le kilométrage moins important (de 13 kilomètres) qu'annoncé à cause de travaux sur Cuges-les-Pins. Ensuite la participation, revue à la baisse, de 300 unités comparativement à 2007, sans doute un effet "réduction de budget". Les coureurs font tous plus attention et peu d'organisations ont échappé à la règle cette année.

 

En conclusion, on soulignera que les podiums, comme toujours, ont été bien menés, rapides, animés, bien dotés et en présence du président Pitallier. Un président de fédé sur une épreuve cyclosportive, ce n'est pas si fréquent. Il était là, il a vu et apprécié un autre cyclisme, celui de la masse, de la convivialité, où le premier mot d'ordre est de se faire plaisir chacun à son niveau. 

Voir les commentaires de Steph et Arnaud là :
http://vca66.forumpro.fr/cyclosport-f1/les-bosses-du-13-t93.htm
 

Extrait et copie de l’article à lire plus en détail ici :

http://www.velo101.com/actualite/default.asp?Id=15342&Section=Cyclosport

 

LES RESULTATS :

 

Le 88 km, sur 1040 classés

 Miss LOLO 364 en 2h57 vitesse moy 27,33


Le 123 km, sur 621 classés
STEF 258 4h29 vitesse moy 27,43
ARNO 260 4h29 vitesse moy 27,42


Partager cet article
Repost0