Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Corneilla Cyclosport Catalan
  • : DECRIRE LA VIE DU CORNEILLA CYCLOSPORT CATALAN, LE 3C, CLUB DE COPAINS CYCLOSPORTIFS EN PAYS CATALAN ENCOURAGER,DEVELOPPER LA PRATIQUE DU CYCLISME CHEZ LES JEUNES.
  • Contact
8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 06:23

Cette "Ariégeoise" 2009 aura été marquée par « l’histoire des chaussettes ». Décidément  on ne s’en sort pas sauf que là il ne s’agit pas de fraude électorale ! Mais alors de quoi s’agit-il ?

 

Samedi 27 juin.06h05 du coté de Tarascon sur Ariège (09)  Je me trouve au retrait des dossards de l’ARIEGEOISE. Pas grand monde si tôt. Personne même. Normal çà ouvre à 06H30 Je suis parti tôt de Corneilla, à 03h30 car, sur l’itinéraire, çà « virole » pas mal. Steph, Esenio et Lolo sont partis eux la veille. Robert et Alain, initialement partant, ont déclaré forfait, dommage pour eux et notre challenge Sud EcoTour qui du coup tombe à l’eau.

 

Au programme de cette Ariégeoise 2009 « LA MOUTAGNOLE » 110 km 2500 m de dénivelé, les cols du port de l’Ers et d’Agnés à grimper (tous les  deux  col de1ère catégorie) .

 

06h30, j’ai mon dossard. A partir de cet instant, le jeu consiste à rejoindre en voiture Auzat, ligne d’arrivée,  à  20 km du départ, poser la voiture, s’équiper et rejoindre la ligne de départ à Tarascon en vélo où je dois retrouver les copains.

 

07h15 le portable sonne. C’est Steph. Au son de sa voix, je sens que ça cloche. La raison : il  pleut à seau sur  Foix. Pas ici !! Le ciel est même bien dégagé pourtant il n’y a pas loin. Il semble rassuré, il semble…

 

07h30 je quitte Auzat et déboule (çà descend) vers la ligne de départ. Je retrouve « les furieux ». On dirait qu’ils viennent d’un enterrement., mines fatiguées, frigorifiés,  se demandant même s’ils vont prendre le départ vu les conditions météo. Ils ont du subir un ouragan sur Foix c’est pas possible. J’ai beau indiquer que sur Auzat c’est grand bleu et que çà se découvre ils me regardent d’un drôle d’air. Moi aussi d’ailleurs ! Quelque chose cloche au niveau des chaussures de Steph et Esénio….

 

J’ai quand même droit à un petit café de bienvenue et on part s’échauffer. Marqués, voir traumatisés par les conditions déjà évoquées Esénio et Lolo sont couverts comme pour une cyclosportive en Alaska. Bien sur ils s’en rendent compte : qu’est ce que je fais ? je débâche complètement ? Un peu ? Beaucoup ? Qu’es ce que t’en penses ? J’hésite ? Je sais ne pas ect… bref heureusement ils débâchent. Ils ne le regretteront pas.

 

Bon sang mais c’est bien çà ! Je savais bien que çà clochait !! Steph à une chaussette rose fluo à un pied et jaune pétard à l’autre. Mais c’est pas tout, Esénio  aussi. C’est grave !!  La veille ils ont acheté ces magnifiques socquettes au village expo, ne sachant lesquelles  enfiler, ils ont choisi de na pas choisir….conclusion chacun à la jambe de l’autre, on verra bien le résultat dans les 10% du port de l’Ers et du Col d’Agnès pas vrai ?

 

Nous sommes plus de 2200, sur le ligne de départ de cette « Moutagnole » Oui oui 2200 c’est pas une faute de frappe. « L’Ariégeoise » se classe, en nombre de participants, en 3ème ou 4ème position des cyclosportives organisées dans notre beau Pays.

 

C’est parti. Vu le programme on a décidé de démarrer cool, enfin presque…Dés le départ la route monte en faux plat jusqu’à Vicdessos. Nous sommes tous les quatre. Esenio est devant, il « envoie » pas mal. Un moment il se retourne et demande à Steph : « Il est là l’ancêtre ? »  Ben oui il est là ! il suit et il est pas sourd !!! espèce de jeune gringalet.

 

On tourne à droite, et c’est parti on attaque le port de l’Ers. Longue montée de 12 km, pourcentage moyen de  7,5 et maxi de 11 quand même…L’avantage d’être si nombreux c’est que l’on est jamais seul. Mon « indicateur de forme » me signale que çà va :  je double davantage que l’on ne me double. Pas la peine de vous précipiter chez votre vélociste pour en acheter un, un « indicateur de forme » normalement vous en avez déjà un !!! Vous n’en avez pas ? Ben restez couché c’est mieux. Celui de Steph et Esénio fonctionne mieux que le mien  je ne les reverrais qu’a l’arrivée

 

Le port de l’Ers franchi belle descente jusqu'à Massat. Ensuite grande partie de manivelles dans un bon groupe qui « envoie » super bien, en compagnie d’une « grenouille » du CC Rivesaltes, qui se reconnaîtra quand je vous aurais dit qu’il avait un beau tatouage bariolé au niveau du mollet. J’aime ces moments là, où les mains en bas du guidon, bien calé sur son vélo, bien à l’abri, on fonce jusqu’à  tutoyer, parfois, les 60 km/h.  Là, un impératif , rester vigilant bien sur, un simple écart d’un autre coureur et c’est la cata. Mais ressentir la force et la puissance du groupe c’est un super moment vous trouvez pas ?

 

Nous voilà à Kercabanac, toujours en Ariège hein pas en Bretagne, au km 59, autant dire à mi parcours. Là route s’élève doucement, doucement…. jusqu’au pied « d’Agnés ».  J’ignore si c’est une dame ou une demoiselle « Agnés »  mais toujours est-il qu’elle a un beau pied, elle doit chausser du 8 ou 9 %, ce qui fait dire à certains autour de moi qu’elle n’est pas facile à grimper « Agnès » !! pffffffff vraiment…..

 

Il fait chaud, très chaud  je commence à lorgner sur le coté pour voir  si ne coule pas un petit ruisseau. Soudain une fontaine, bien sur me voilà allonger dessous, pffff çà fait trop de bien et ça ravigote autant qu’une piquouse d’EPO, enfin je suppose….. « Agnès » dans sa deuxième partie se faut plus docile. Je franchis le sommet fatigué quand même, mais çà sent l’écurie. Une belle petite descente et l’on remonte vers le sommet de port de l’Ers franchit tout à l’heure. De là çà déboule jusqu’à Auzat. Mon « indicateur de forme » me dit que c’est tout bon. C’est que du plaisir dans cette descente vers l’arrivée. La vitesse est grisante, proportionnelle à la difficulté de la montée réalisée dans l’autre sens ce matin

 

12h10 je franchis la ligne d’arrivée. Steph et Esénio l’on fait 10 minutes avant moi. Lolo le fera 10 minutes à peine après moi. Pffff  sont « indicateur de forme » a du bien fonctionner

 

Direction le repas ? Que du plaisir là encore. Mais on attend Lolo. On attend… On attend… Bien sur éternel féminin, la voilà qui arrive douchée et pomponnée avec une jolie petit décolleté..

 

Que du plaisir encore lorsqu’on se retrouve tous, Jocelyne, Nath, Lolo, Elodie, Nico, Sébastien, Luc Mon Mari, Steph, Esénio et l’Ancêtre, autour d’une bière bien blonde et bien fraiche du coté de ligne de départ.

 

C’est pour  ces moments là, douleur, plaisirs, fatigue, doute, forme,  tous ressentis au cours de la même épreuve ( si si c'est possible) que le vélo on l’aime non ?
Quand à nos résultats ben pas trop mal je trouve, nous sommes tous les quatre dans le premiers tiers du classement, tous brevet d’or et surtout LOLO qui fait première dans sa caté sur 32 féminines classées !! vavavoummmmm

 

Steph en  4h31- scratch 411/2092 - Caté 146/661 Or
Esénio en 4h31 - scratch 412/2092 - Caté 147/661 Or
Phil en  4h41 - scratch 528/2092 - Caté 95/551 Or

Lolo en 04H52 – scratch 723/2092 -  Caté 1/32 Or


Si le coeur vous en dit jetez voir un oeil  sur l'album photo de cette belle journée, là à gauche 

 


A la prochaine hein ? C’est le 2 août  on a rendez vous avec le diable du coté du Mont Tauch !


Phil 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                       

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
Salut Eric<br /> Par chez nous on dit toche.<br /> Ton commentaire a été pour moi l'occasion de découvrir ton blog vavavoummmmm, superbe !!!!<br /> Pour le mont tauch, si ce n'est déja fait clic sur ce lien<br /> http://vca-cyclosport.over-blog.fr/article-21578803.html
Répondre
E
Très beau commentaire.<br /> Vous semblez avoir passé une belle journée.<br /> J'aimerai bien venir faire l'Ariègeoise une année à venir... mais c'est loin de chez moi (St Etienne)...<br /> En fait, il faut que je vienne en vacances dans le coin. Cette cyclo à l'air géniale ! <br /> <br /> Idem pour l'Enfer du Mont Tauch (on dit tôche ou tok ???) Mais là, c'est déjà un peu plus près... à voir cette année.
Répondre