Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Corneilla Cyclosport Catalan
  • : DECRIRE LA VIE DU CORNEILLA CYCLOSPORT CATALAN, LE 3C, CLUB DE COPAINS CYCLOSPORTIFS EN PAYS CATALAN ENCOURAGER,DEVELOPPER LA PRATIQUE DU CYCLISME CHEZ LES JEUNES.
  • Contact
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 05:45

Me voilà devant « clavier » et son pote « écran » pour leur parler de « LA CIGALE » qui a chanté ce dimanche 3 mai du Coté de LUNEL.

 

Par où commencer sans trop se répéter, car c’est vrai nos épreuves se ressemblent mais il se passe toujours quelque chose la preuve…...

 

Là c’est Chipounette, autrement nommée Jocelyne, qui nous l‘a joue Grand Reporter de Paris Match. Elle mitraille, avec son compact numérique, tout ce qui bouge. Gardez le pour vous mais il se dit qu’elle à déposé un CV chez Yann Arthus-Bertrand et  qu’elle préparerait, à cet effet, un story-board ou press-book et donc le flash chauffe….

 

Justement  çà tombe bien au sujet de press-book. Voilà que notre lolo nous la joue elle, mannequin célèbre genre Eva Herzigova en nous sortant un maillot cycliste froufroutant haute couture, avec bien entendu cuissard assorti et petite socquette itou  SVP. Nous, rustre que nous sommes, nous nous offusquons de ne pas voir le maillot du club préféré à ces falbalas. La contrevenante nous rétorque, avec aplomb l’effrontée, qu’elle ne pense pas faire aujourd’hui de podium et que dans ces conditions elle se fait  un petit plaisir d’élégance. C’est ce qu’on doit appeler l’éternel féminin non ?

 

Bon et si on parlait vélo ?

 

Comme d’habitude il y a eu le lever à l’aurore, la préparation, la route, parfois un peu longue. Les retrouvailles avec les copines et copains, l échauffement et la tension qui monte petit à petit  en même temps que s’approche l’heure du départ

 

Et ce départ, toujours violent. Violent, car le corps souffre, les cuises brûlent, le cœur s’affole, le souffle manque. Violent,  car il y a danger. Cette masse de cyclistes qui ne pense qu’à rester le plus longtemps possible dans le groupe quitte à prendre tous les risques. J’ai vu Esénio, qui a bien failli en être victime de cette violence, ouf c’est passé très très prés !

 

Au gré du parcours on se retrouve les uns les autres Esénio toujours à l’aise et fringant devant, voilà Roro qui remonte, puis c’est Alain toujours puissant et Steph qui vient se placer devant pour faire sa part de travail, çà grimpe le groupe s’étire çà pioche jusqu’au sommet, ne rien lâcher ouf çà y est la difficulté est passée il faut envoyer pour recoller

Le temps passe, la distance s’allonge en même temps que le peloton. Je ne vois plus Steph

Pourquoi ?

Un saut de chaîne je dois m’arrêter pour réparer et me retrouver seul, moment de solitude alors que tout allait si bien. Toujours pas de Steph. Je repars au loin j’aperçois Alain. Il faut que je recolle, un groupe m’aspire, il m’y aidera.

 

Roro est arrêter à son tour sur le bas coté, il a crevé. Il fait signe que çà va.

 

Je sens que le groupe dans lequel Alain et moi nous nous trouvons y emmène velu, vavavoum. C’est un régal, le compteur frise parfois le 50 km/h. dans ces conditions je me maintiens à l’avant, le groupe est important si çà chute  il y aurait des dégâts… Dans les traversées de village, y’a du monde, les gens applaudissent, c’est grisant. Oublié ma galère de la Pingeon… Dans  le final de Lunel-Viel on est à fond chacun essaye de se placer pour le sprint, le public nous encourage, applaudit, et me donne la chair de poule. Alain est lui aussi remonté, normal il a une carte à jouer, il est trop puissant, il devrait envoyer les watts, là maintenant !!! Trop tard il a un peu tardé, celui là quand il a tout à droite quelle puissance c’est impressionnant.

Voilà, on retrouve Esenio qui nous a mis 7 minutes dans la vue , et la reporter à Paris Match. Elle est catastrophée. Envolé le  story-board ou le press-book, car dans l’émotion de voir LUC LEBLANC lui faire un grand sourire prometteur… prise de tremblements, elle a appuyé sur le bouton de son appareil photo qui ne fallait pas et delete plus rien, la carte mémoire est vide !!! Le Cv pour Yann attendra un peu pas vrai ?

 

Steph arrive avec Roro. Il a chuté  « dans l’herbe » sans gravité et rejoint  Roro qui réparait. Ils sont rentrer ensemble. Arrive notre Lolo dans son ensemble haute couture. On voit bien que les mecs qui l’entourent n’en ont pas l’habitude de tant d’élégance. pfffffffff  un peu rustre ces garçons Non ?

 

Allez c’était, encore une fois une super journée et vive le vélo

 

A la prochaine pas vrai
Phil


Voici notre classement sur le 104 km et aussi l'album photos là à gauche

Sur 403 coureurs classés :

- 66ème ESENIO,  - 11ème dans sa caté sur 59,  - 35,74 km/h
- 106ème ALAIN,    - 5ème dans sa caté sur 40,    - 34,40 km/h
- 118ème PHIL,      - 6ème dans sa caté sur 40 ,   - 34,39 km/h
- 224ème STEPH,  - 49ème dans sa caté sur 72,  - 31,68 km/h
- 230ème RORO,   - 24ème dans sa caté sur 59,  - 31,67 km/h
- 248 ème LOLO,   - 6ème dans sa caté sur 16,     - 31,68 km/h

Tout le classement en détail







toutes les photos dans l'album LA CIGALE

Partager cet article
Repost0

commentaires