Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Corneilla Cyclosport Catalan
  • : DECRIRE LA VIE DU CORNEILLA CYCLOSPORT CATALAN, LE 3C, CLUB DE COPAINS CYCLOSPORTIFS EN PAYS CATALAN ENCOURAGER,DEVELOPPER LA PRATIQUE DU CYCLISME CHEZ LES JEUNES.
  • Contact
17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 08:04

Ci dessous une petite information sur le concept des cyclosportives destinée à éclairer ceux qui le souhaitent.


Une cyclosportive c’est quoi ?

 

Une Cyclosportive est une épreuve cycliste de masse et d’endurance, comportant la mesure de sa performance individuelle et l’édition de classements, au général (scratch) et dans sa catégorie d’age. En fonction de sa performance le cyclosportif se voit remettre un brevet d’or, d’argent ou de bronze.

 

Le parcours cyclosportif présente un ensemble de difficultés qui caractérisent cette endurance. Elles s’expriment à travers la distance, généralement supérieure à 100 km, le relief, qui affiche un  dénivelé important et la durée conséquence de l’une et de l’autre. Exemple : La Marmotte 175 km, 5000 m de dénivelé, 9h00 ou La Pingeon 146km, 2034m de dénivelé, 5h00

 

Une cyclosportive est ouverte à tous, licenciés où non, sous réserve pour ces derniers de produire, lors de l’inscription payante, un certificat médical d’aptitude au sport de compétition.

 

Une cyclosportive se termine toujours par un repas chaud avec boissons, la remise d’un lot de participation à chacun et une proclamation des résultats, podiums scratch et catégories.

 

Mode d’emploi. ( selon ma  petite expérience)

 

 « Le » principe de base, selon moi : Toujours en garder un peu pour le dernier tiers du parcours, toujours difficile en raison de la fatigue. C’est là que tout se joue, celui qui a trop donné craque, celui qui a su gérer fini en trombe.

 

Dés lors,  Il s’agit de bien conduire sa course dans le temps, en roulant le plus souvent possible en groupe et en utilisant au mieux la technique cycliste.

·        Ne pas partir à l’aveugle et bien connaître les difficultés du parcours afin de bien répartir son effort.

·        Partir vite pour faire une première sélection, sans trop y laisser de force cependant au regard des difficultés à venir et de la longueur du parcours.

·        Rester extrêmement vigilant dans ces départs de masse rapides souvent synonymes de chutes collectives.

·        Ne pas s’accrocher systématiquement au groupe plus rapide qui double au risque de le regretter plus tard.

·        Eviter néanmoins de se retrouver seul et de vite s’épuiser. Dans ce cas rouler  soft pour permettre à un groupe de vous rejoindre et là recharger ses batteries

·        Boire avant d’avoir soif, manger avoir d’avoir faim, air connu, et considérer, si possible, les ravitaillements synonymes d’arrêt puis de relance difficile seulement comme une bouée de secours au cas où !

 

Au final, je dirais que dans une cyclosportive, plus que la performance, c’est l’aventure avec soi-même qui compte. Chacun peut y accomplir « son exploit » pour la seule gloire de son propre dépassement. En ce qui me concerne si je décroche le diplôme d’or et termine dans le 1er tiers de ma caté, je le tiens « mon exploit »
Phil

Partager cet article
Repost0

commentaires